Planifier ses impôts pour la prochaine année

Par Josée Jeffrey, D. Fisc. Pl. fin.
Focus Retraite & fiscalité inc.

 

Alors que le deux tiers de la population prend le temps de planifier leur retraite, que d’autres cherchent par tous les moyens de réduire leurs dépenses pour boucler leur budget, par ailleurs, trop de gens négligent leur situation fiscale. Et pourtant, la fiscalité occupe une grande place dans vos finances personnelles.

Encore cette année, plusieurs contribuables ont fait grâce de sommes importantes dans les coffres des gouvernements par manque de connaissances et d’informations. Des économies fiscales peuvent être réalisées en étant mieux préparé et en se tenant informé des allègements fiscaux disponibles, selon votre situation familiale.

Voici quelques exemples de cas vécus et des pistes de solutions qui vous aideront à augmenter votre prochain remboursement d’impôt.

Frais médicaux payés par les enfants de 18 ans ou plus

Michel a payé une facture de 1550 $ pour la pose d’un implant pour son fils de 20 ans. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque je lui ai annoncé que le remboursement de cette facture aurait été de 73 % au lieu de 21 %, si son fils avait lui-même assumé le paiement de ses frais médicaux. Une perte de 881 $! Dorénavant, cet homme averti en vaut deux! 

Cette année, si votre enfant de 18 ans ou plus doit subir des traitements dentaires coûteux ou une chirurgie pour les yeux au laser ou tout autre traitement médical important et qu’il gagne des revenus supérieurs à 3135 $ au fédéral et 2715 $ au Québec, songez à lui donner ou prêter l’argent pour qu’il les paie lui-même. Même s’il gagne peu de revenus, il est possible de réclamer jusqu’à concurrence de 1074 $ au fédéral et 1061 $ au Québec en crédit d’impôt remboursable pour les frais médicaux.

Frais médicaux non couverts par les assurances collectives

Vous savez tous que la partie non remboursée par votre assurance peut être réclamée à titre de frais médicaux dans votre déclaration de revenus. Plusieurs croient à tort que les frais non couverts par la compagnie d’assurance ne peuvent être réclamés dans leurs impôts. Par exemple, Anne a subi une chirurgie au laser pour les yeux en 2010 pour un montant de 3 500 $. Ce montant n’est pas couvert par ses assurances collectives, mais il demeure tout de même admissible à titre de frais médicaux pour ses impôts. Une économie de 1107 $ a été réalisée pour Anne.

Convertir les retraits du REER en FERR pour les personnes âgées de 65 ans ou plus

Claude est âgé de 65 ans et ne reçoit aucune rente de retraite. Pour combler ses besoins financiers en 2010, il a retiré un montant forfaitaire de 25 000 $ de ses REER alors que sa conjointe gagne très peu de revenus. En transformant la valeur de ses retraits de REER en FERR, il aurait pu fractionner ce revenu avec sa conjointe en plus de doubler le crédit d’impôt pour revenus de pension de 2000 $ au fédéral. Quant au Québec, ce crédit est réduit de 15 % selon un seuil de revenu familial net. Une perte de 2889 $ pour Claude. Dans la même veine, un autre couple n’a réalisé que cette année que le fractionnement de revenus pouvait s’appliquer à leur situation. Le retraité croyait qu’il n’était pas admissible au fractionnement de revenu de pension parce que madame était encore sur le marché du travail. Après un redressement pour les années 2007 à 2009, le couple a récupéré une jolie somme de 3 072 $.

Éviter les acomptes provisionnels en augmentant vos retenues à la source

Maurice profite bien de sa retraite depuis deux ans. En plus de recevoir des rentes provenant d’un régime de pension agréé, il reçoit sa rente de retraite du Régime de rentes du Québec (RRQ) et sa pension de la Sécurité de la vieillesse (SV). Cependant, ses retenues d’impôt sont insuffisantes et le solde de son impôt net à payer dans sa déclaration dépasse 1 800 $. Il est donc soumis à verser des acomptes provisionnels tous les trois mois. Oublier tout le souci de respecter ces échéances trimestrielles en augmentant plutôt vos retenues à la source auprès de la RRQ (1 800-463-5185) ou de Services Canada (1-800-277-9915). Un seul téléphone suffit pour régulariser votre situation et réduire votre solde à payer l’année prochaine.

Bref, la liste peut s’allonger encore. Toutefois, rien n’est perdu. Si vous avez oublié de réclamer certains montants auxquels vous aviez droit, il est possible de faire une demande de redressement pour les dix dernières années. Pour ce faire, vous devez avoir toutes vos pièces justificatives en main.

Commencez maintenant à planifier vos impôts pour la prochaine année. Soyez informés des nouveautés ou consultez un professionnel pour éviter de laisser couler cet argent entre vos doigts.

Partagez!
Ce contenu a été publié dans Chroniques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire