Soyez à vos affaires fiscales !

Le temps des impôts est déjà à nos portes ! Plusieurs d’entre vous s’affairent déjà à amasser tous leurs reçus et feuillets fiscaux pour la préparation de leurs déclarations de revenus de l »année d’imposition 2011 avant la date limite du 30 avril ou le 15 juin pour les travailleurs autonomes et leur conjoint.

Voici quelques trucs pour vous assurer que vous réclamez tout ce dont vous avez droit.

  1. Crédit d’impôt pour la solidarité – Pour les familles à revenus modestes, le nouveau crédit pour la solidarité remplace les trois crédits remboursables suivants : la TVQ, les impôts fonciers et les villages nordiques. Pour y avoir droit, les contribuables devront s’inscrire au dépôt direct. Assurez-vous de fournir ces informations lors de la production de votre déclaration de revenus. Si vous êtes admissible, un montant vous sera versé mensuellement à compter de juillet 2011. Avisez Revenu Québec le mois qui suit un changement dans votre situation familiale.
  2. Remboursement d’impôts fonciers – C’est le locataire ou le propriétaire qui réside au 31 décembre qui doit recevoir le relevé 4 – Dans votre déclaration de l’année 2010, vous pouvez encore réclamer votre remboursement d’impôts fonciers, si vous êtes admissibles. Ce crédit est nul si votre revenu familial excède 50 623 $.
  3. Frais médicaux – Demandez la liste de vos médicaments payés à votre pharmacien. Ainsi, vous n’oublierez aucun reçu. La partie non remboursée par votre assurance collective ou privée est un frais admissible. Entre autres, les examens de la vue, les lunettes, les verres de contact, les frais payés chez le dentiste peuvent aussi être réclamés. Au fédéral, il est plus avantageux de réclamer les frais médicaux dans la déclaration de revenu du conjoint ayant le revenu moins élevé.
  4. Fractionnement de revenu de pension – Ne perdez plus votre temps, ni votre argent à calculer le scénario qui convient le mieux à votre situation familiale. Consultez un professionnel de l’impôt qui saura optimiser cette mesure fiscale qui est très profitable pour nos retraités. Une rente de retraite d’un régime de pension agrée est admissible au fractionnement et ce, qu’importe votre âge. Quant aux autres revenus de retraite admissibles, les retraités pourront les fractionner à compter de 65 ans.
  5. Transport en commun – Regrouper dans une seule déclaration, les laissez-passer mensuels et hebdomadaires de courte durée payés par vous, votre conjoint et votre enfant à charge de moins de 19 ans, dans la mesure où aucune demande n’a déjà été faite pour ces montants. Vous devrez conserver vos laissez-passer de transport en commun expirés pour chaque mois afin de justifier votre demande de crédit d’impôt.
  6. Frais de déménagement – Réclamer les frais payés pour vous rapprocher d’au moins 40 km de votre lieu de travail ou pour exploiter une entreprise. Vous pouvez déduire vos frais de déménagement et déplacement, mais aussi les commissions de l’agent immobilier, les droits de mutation et les frais juridiques de l’achat de votre nouvelle demeure, si vous en avez vendu votre ancienne résidence.
  7. Aidants naturels – Vous hébergez un proche admissible âgé de 65 ans ou plus au Québec. Le crédit remboursable peut atteindre 1033 $. Certains critères doivent être respectés pour y avoir droit. Au fédéral, la personne doit être âgée de 70 ans ou plus au fédéral. Le crédit de 4 223 $ est non remboursable. Dans les deux cas, vous devez tenir compte du revenu de la personne que vous hébergez.
  8. Maintien à domicile pour personnes âgées – Dès le jour de vos 70 ans, vous avez droit au crédit d’impôt de 30 % sur les dépenses admissibles payées durant l’année 2010 jusqu’à concurrence de 15 600 $ ou de 21 600 $. Le crédit est réduit de 3 % si votre revenu familial excède 51 425 $.
  9. Dépenses liées à l’emploi – Les gens de métier peuvent réclamer jusqu’à 500 $ pour l’achat d’outils dans le cadre de leur emploi. Leur employeur devra fournir un formulaire à cet effet.
  10. Crédit d’impôt pour l’achat d’une première maison – Les personnes considérées comme premier acheteur d’une habitation admissible acquise après le 27 janvier 2009 peuvent se prévaloir d’un crédit d’impôt de 5 000 $. L’allègement net pour un contribuable québécois représente un montant de 626,25 $ si l’on considère l’abattement fédéral.

La liste des trucs fiscaux peut s’allonger encore selon votre situation fiscale et familiale. N’attendez pas à la dernière minute pour amasser tous ces reçus, vous risquez d’en oublier. Pendant toute l’année, accumulez tous vos documents dans une chemise identifiée IMPÔTS. Conservez tous vos feuillets, factures, ou autres documents justificatifs, en cas de vérification fiscale. Pour toute complexité, n’hésitez pas à consulter un professionnel de l’impôt. Dans les prochaines semaines, je vous détaillerai certains éléments énumérés dans cette liste.

 

Partagez!
Ce contenu a été publié dans Chroniques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laissez un commentaire